Un arc-en-ciel dans les ténèbres

Nouveau roman de Libar M. Fofana

Diapositive précédente
Diapositive suivante

Quatrième de couverture

« Les homos m’ont pas soutenu pour les papiers, regretta Lansana, mais ils m’ont pas rejeté non plus. Ils m’ont même traité en ami. La pensée lui vint que ces gens qu’il détestait sans raison n’étaient pas seulement à l’opposé des stéréotypes véhiculés par les bigots et les sermonneurs. Ils étaient aussi, avec Abdel et madame Henriette, les seuls à l’avoir accepté et aidé. »

Nous sommes à Marseille, de nos jours. Lansana Camara, jeune Guinéen privé de carte de séjour, sans emploi, exilé, connaît la faim, la solitude, l’errance, l’exclusion pour tout. Son histoire rocambolesque, porteuse de personnages vrais et truculents, déclenche un étonnant comique de situation dans un récit qui tord le cou au désespoir comme à l’intolérance.

Notre avis

Libar M. Fofana nous surprend une nouvelle fois avec un roman contemporain qui fait bouger les lignes. À l’heure où les États-Unis régressent totalement et deviennent des lieux où il ne fait plus bon d’y vivre, Fofana lève le voile sur les souffrances endurées par les migrants et les personnes LGBTQIA+ dans le monde entier et tout particulièrement dans les pays africains d’obédience musulmane, même si l’histoire de Lansana Camara se déroule à Marseille.

La lecture de ce nouveau roman est fluide. L’humour est toujours au rendez-vous malgré les sujets poignants de l’éviction des migrants et de l’homophobie grandissante.

«Un arc-en-ciel dans les ténèbres » devrait trouver sa place dans les coups de cœur des libraires et sur toutes les gondoles des grandes surfaces. Gageons que cet opus puisse ouvrir les esprits à la tolérance et à l’amour de son prochain, comme prôné par toutes les religions mais, malheureusement, rarement appliqué…

UN ARC-EN-CIEL DANS LES TÉNÈBRES

écrit par Libar M. Fofana

Un arc-en-ciel dans les ténèbres 

Libar M. Fofana

Roman

Éditions Gallimard, Collection Continents Noirs

224 pages

www.gallimard.fr

Du même auteur, aux Éditions Gallimard

Le fils de l’arbre, collection Continents Noirs, 2004
N’Körö, collection Continents Noirs, 2005
Le cri des feuilles qui meurent, collection Continents Noirs, 2007
Le diable dévot, collection Continents Noirs, 2010
L’étrange rêve d’une femme inachevée, collection Continents Noirs, 2012
Comme la nuit se fait lorsque le jour s’en va, collection Continents Noirs, 2016

D’autres actualités à découvrir :

Bourdelle. La mémoire des objets

L’accrochage thématique « Bourdelle. La mémoire des objets » – déployé dans l’Aile Portzamparc – propose une immersion inédite dans l’art et la vie du sculpteur Antoine Bourdelle (1861-1929) à travers un dialogue entre ses œuvres et les objets personnels qui les ont inspirés.

Lire la suite »

Gardiens du Temps

Depuis le mois d’avril dernier jusqu’au 16 février 2025, le musée national des arts asiatiques-Guimet invite l’artiste plasticienne et designer Jiang Qiong Er, originaire de Shanghai, à dialoguer avec ce haut lieu des arts asiatiques à travers une œuvre inédite intitulée « Gardiens du Temps ».

Lire la suite »

Copyright© 2000 – 2022 BlackMap : le portail de toutes les cultures

Suivez-nous sur...