SHOWING UP

Au cinéma le 3 mai

Diapositive précédente
Diapositive suivante

Après First Cow, le nouveau film de Kelly Reichardt “S H O W I N G  U P” nous présente de manière très intime le quotidien de Lizzy, une sculptrice morose, parfaitement incarnée par Michelle Williams.

Loin des blockbusters, Showing Up est à la limite d’un documentaire. Le film nous plonge doucement dans la manière de travailler de Lizzy, sa routine et ses réactions face aux aléas de la vie. Sa voisine Jo, plasticienne et propriétaire du logement de Lizzy, ne s’occupe pas de son problème de chaudière car elle aussi à une exposition en préparation, non pas une mais deux expos à préparer. Ses parents, divorcés, sont impliqués dans l’art de près ou de loin. Son frère, un peu dérangé, est très créatif mais dans un style plutôt mystique. Elle est aussi proche d’une communauté d’artistes.

Ce film déconstruit le fantasme du génie. Le spectateur ne sait pas dire si les sculptures de Lizzy lui plaise ou non. L’artiste peut rester des heures entières à sculpter des femmes qu’elle appelle des filles, en terre exprimant différents sentiments, après les avoir dessinées ou peintes, puis, elle les enduit d’émail de couleur. Ensuite, Lizzy attend le résultat de la cuisson de ses sculptures. L’une d’entre-elles ressort avec un côté trop cuit, voire brûlé. Lizzy est extrêmement déçue et triste mais le gourou la rassure en lui disant que ce n’est pas grave car le plus beau dans l’art, pour lui, ce sont les imperfections.

Showing Up met l’accent sur les imperfections en général, sur le doute traversé en permanence par bon nombre d’artistes. Ils sont rarement satisfaits de leurs créations, parfois remettent tout en cause, jettent beaucoup, construisent, déconstruisent, reconstruisent… On ressent le doute, la solitude, l’égoïsme des artistes en général et paradoxalement, leur entraide.

Lizzy vit et travaille seule. Cependant, elle prend toujours le temps de s’occuper des autres, de son chat et du pigeon qu’il a blessé. Le rythme du film est lent, langoureux et long, on peut en ressortir déçu.e.s sur le moment puis ravi.e.s après maturation car il dévoile et révèle avec justesse la réalité d’une majorité d’artistes et Michelle Williams est totalement habitée par son personnage.

Florence Courthial

 

https://youtu.be/uTckrM6O8lQ

 

SHOWING UP

Au cinéma le 3 mai 2023

Durée : 1H48

Format image : 1.77

Format son : 5.1

Liste artistique

Lizzy : Michelle Williams

Jo : Hong Chau

Eric : André Benjamin

Marlene : Heather Lawless

Ira : James Le Gros

Premier installateur : Michelle Segre

Bill : Judd Hirsch

Lee : Matt Malloy

Dorothy : Amanda Plummer

Sean : John Magaro

Liste technique

Réalisation : Kelly Reichardt

Scénario : Jon Raymond & Kelly Reichardt

Producteurs : Neil Kopp, Vincent Savino et Anish Savjani

Co-productrice : Louise Lovegrove

Productrice exécutive : Becky Glupczynski

Image : Christopher Blauvelt

Décors : Anthony Gasparro

Montage : Kelly Reichardt

Costumes : April Napier

Musique originale : Ethan Rose

Casting : Gayle Keller

Distribution

DIAPHANA DISTRIBUTION

155, rue du Faubourg St Antoine – 75011 Paris

Tél. 01 53 46 66 66

diaphana@diaphana.fr

D’autres actualités à découvrir :

Bourdelle. La mémoire des objets

L’accrochage thématique « Bourdelle. La mémoire des objets » – déployé dans l’Aile Portzamparc – propose une immersion inédite dans l’art et la vie du sculpteur Antoine Bourdelle (1861-1929) à travers un dialogue entre ses œuvres et les objets personnels qui les ont inspirés.

Lire la suite »

Gardiens du Temps

Depuis le mois d’avril dernier jusqu’au 16 février 2025, le musée national des arts asiatiques-Guimet invite l’artiste plasticienne et designer Jiang Qiong Er, originaire de Shanghai, à dialoguer avec ce haut lieu des arts asiatiques à travers une œuvre inédite intitulée « Gardiens du Temps ».

Lire la suite »

Copyright© 2000 – 2022 BlackMap : le portail de toutes les cultures

Suivez-nous sur...