Le vieil homme et l'enfant

Un film de Ninna Pálmadóttir

Diapositive précédente
Diapositive suivante

Au cinéma le 3 avril 2024

Synopsis

Gunnar, un vieil agriculteur, est exproprié de sa ferme. Il laisse tout derrière lui et part s’installer en ville où il va se lier d’affection avec un livreur de journaux de 10 ans, quelque peu délaissé par ses parents. Cette rencontre bouleversera à jamais leurs vies.

Dès les premières images, la réalisatrice nous plonge dans l’univers unique à l’Islande, avec l’immensité de ses paysages spectaculaires, sous un ciel souvent gris et la froideur apparente des islandais pour autant empathiques. Gunnar, un vieil homme qui a toujours vécu seul tout en étant très proche des chevaux, est exproprié car le barrage environnant sa propriété va bientôt inonder ses terres. Il doit alors tout abandonner et se réfugier à Reykjavik, la capitale. L’état lui a remis 150 millions de couronnes pour le dédommager. Le vieil homme découvre alors la ville et sa nouvelle place dans la société. Il achète un appartement dans un lotissement où, Ari, un jeune garçon de dix ans, livre le journal tôt le matin pour se faire un peu d’argent de poche avant d’aller à l’école. Lui aussi vit une nouvelle situation car ses parents se sont séparés et il est plutôt délaissé et triste de les voir se chamailler pour sa garde.

Tous deux vivent une sorte d’innocence et de grande nostalgie. Gunnar découvre petit à petit la ville et le monde contemporain, en solitaire et Ari découvre la mélancolie de la solitude. « Solitude » est d’ailleurs le titre original du film.

Þröstur Leó Gunnarsson (Gunnar, le vieil homme) et Hermann Samúelsson (Ari, le jeune garçon) sont généreux dans ce monde qui ne l’est pratiquement plus. Ari offre tous les jours le journal au vieil homme et le vieil homme lui offre son hospitalité lorsque sa mère et son père ne peuvent pas s’occuper de lui.

Une amitié pure nait entre les deux protagonistes.

Ils échangent peu de mots mais l’intensité de leurs regards et de leurs partages est forte. Ils deviennent amis et vivent ensemble des moments de grande complicité. Ils s’influencent mutuellement.

Au cœur de cette histoire poignante, plusieurs sujets d’actualité sont révélés de manière profonde et subtile : l’immigration, la protection de l’enfance, l’écologie,…

Les gros plans réguliers du visage du vieil homme qui découvre un nouveau monde sont saisissants et donnent une tonalité vibrante au film. L’enfant brille par sa douceur et son intelligence. Le rythme du film est assez lent, il permet au spectateur d’en saisir davantage les nuances et les contrastes. La musique de Pétur fiór Benediktsson accentue l’atmosphère douce et nostalgique du film. On est envoutés par le vieil homme et l’enfant dont les jeux sont justes et parfaits.

Mais, un dénouement inattendu nous provoque une émotion forte…

Un très beau film puissant et bouleversant.

Florence Courthial

 

2023 – SCOPE – 5.1 – 1H15 – ISLANDE, SLOVAQUIE, FRANCE

Liste artistique

Gunnar : fihröstur Leó Gunnarsson

Ari : Hermann Samúelsson

Unnur :  Anna Gunndís Guõmundsdóttir

Orr : Hjörtur Jóhann Jónsson

Entrepreneur :  Jóel Sæmundsson

Liste technique

Scénario : Rúnar Rúnarsson

Directeur de la photographie : Dušan Husár

Son : Tihomir Vrbanec

Chef décorateur : Gus Ólafsson

Musique : Pétur fiór Benediktsson

Montage : Ivor Šonje

Costumes : Arndís Ey

Maquillage : Andrea Štrbová

Effets spéciaux : Jón Már Gunnarsson

Directeur de production : Einar Orri Pétursson

Casting : Vigfús fiormar Gunnarsson

Production : Lilja Ósk Snorradóttir, Hlín Jóhannesdóttir, Elli Cassata, Rúnar Rúnarsson

Production associée Snorri fiórisson

Co-production : Jakub Viktorín, Sarah Chazelle, Etienne Ollagnier

Production : Pegasus Pictures, Halibut

Co-production : nutprodukcia et Jour2fête

Le vieil homme et l’enfant

Sortie le 3 avril 2024

2023 – SCOPE – 5.1 – durée : 1H15 – ISLANDE, SLOVAQUIE, FRANCE

 

BANDE ANNONCE

https://vimeo.com/882095620

 

D’autres actualités à découvrir :

Instants de grâce avec Brancusi

Avec plus de 120 sculptures, des centaines de photographies, de dessins, de documents d’archive et de films de l’artiste, la grande rétrospective « BRANCUSI, L’art ne fait que commencer », organisée au Centre Pompidou, constitue un événement exceptionnel et merveilleux.

Lire la suite »

Robert Ryman, Le regard en acte

Le musée de l’Orangerie présente l’exposition « Robert Ryman. Le regard en acte » jusqu’au 1er juillet 2024. Cette première présentation d’ampleur dédiée à l’artiste américain Robert Ryman (1930-2019), depuis 1981 dans une institution publique française, confirme l’importance historique de cet artiste.

Lire la suite »

Henry Cros, céramiste, peintre, sculpteur et verrier

Le XIXe siècle nous réserve encore de belles découvertes, la figure méconnue du peintre, sculpteur, céramiste et verrier Henry Cros en est une. Grâce à l’important fonds de dessins de l’artiste, inventeur de la sculpture en pâte de verre, le musée des Arts décoratifs propose du 6 mars au 26 mai 2024, une monographie de cet artiste.

Lire la suite »

Copyright© 2000 – 2022 BlackMap : le portail de toutes les cultures

Suivez-nous sur...