Jeanne Malivel, une artiste engagée

Bibliothèque Forney, Paris

Diapositive précédente
Diapositive suivante

La bibliothèque des métiers d’art et des arts graphiques de la Ville de Paris réunit aujourd’hui plus de 250 œuvres de Jeanne Malivel (1895-1926), artiste pionnière de l’Art déco, engagée dans tous les domaines des arts appliqués, mais méconnue car disparue prématurément. Cette exposition extraordinaire fermera ses portes le 1er juillet 2023. À découvrir absolument !

Jeanne Malivel, pionnière de l’art moderne breton, a créé en l’espace de dix années seulement une œuvre impressionnante : peinture, gravure, mobilier, céramique, vitrail, textile… Son engagement en faveur du renouveau des arts décoratifs est méconnu, alors qu’elle est à l’origine de la création du groupe Ar Seiz Breur (les Sept Frères), qui représente la naissance du mouvement Art déco en Bretagne.

Née dans les Côtes-d’Armor dans une famille qui encourage sa vocation, Jeanne Malivel se forme d’abord à Paris, à l’Académie Julian, puis aux Beaux-Arts, dont l’enseignement académique la déçoit. La Bretagne lui manque, mais lors de ses séjours parisiens, elle profite d’un environnement artistique exceptionnel. Surtout, elle partage un atelier avec d’autres jeunes femmes, qui devient le point de ralliement d’artistes bretons formant des projets ambitieux pour la renaissance des arts dans leur région.

De retour au pays, la jeune femme conçoit des meubles, dessine des objets usuels, excelle à graver des bois pour diverses illustrations. Elle enseigne la gravure et la broderie à l’École des Beaux-Arts de Rennes, soutient l’artisanat local. Enfin, elle est à l’origine du projet de la salle de l’Osté du Pavillon de la Bretagne, lors de l’Exposition internationale des arts décoratifs à Paris de 1925, œuvre manifeste du tout jeune mouvement Ar Seiz Breur.

Elle succombe le 2 septembre 1926 d’une grave maladie, laissant une œuvre foisonnante et inachevée, que sa famille s’attache aussitôt à préserver.

Cette exposition est une très belle découverte et un ravissement.

À une époque où formation et carrière artistique étaient difficilement accessibles aux femmes, Jeanne Malivel s’est affranchie des conventions en intégrant en 1917 les Beaux-Arts de Paris et plus tard, en initiant le mouvement des Seiz-Breur, qui joua un rôle majeur dans les arts décoratifs et graphiques de Bretagne dans l’entre-deux guerres et qui rayonna bien au-delà du territoire breton.

Dessins, peintures, gravures sur bois, vitraux, textiles, mobiliers, céramiques, Jeanne Malivel savait tout faire ! Elle a puisé ses sources d’inspiration dans la culture et l’iconographie celtiques et a créé un renouveau des motifs bretons. Ses gravures l’ont rendue célèbre, notamment l’illustration de l’histoire de la Bretagne.

À travers cette exposition, la bibliothèque Forney ravive la mémoire d’une grande artiste du XXe siècle. Les thèmes du parcours sont « Conquérir la liberté », « Révéler la Bretagne par la gravure » et « Renouveler le patrimoine par la modernité ». L’exposition, qui réunit plus de 250 de ses œuvres, propose de redécouvrir cette artiste audacieuse.

Commissaires de l’exposition : Lucile Trunel, directrice de la bibliothèque Forney et Coline Malivel.

Jeanne Malivel, une artiste engagée

Du 8 mars au 1er juillet 2023

Bibliothèque Forney

1 rue du Figuier, 75004 Paris

Du mardi au samedi, de 13h à 19h

Entrée libre

Fermeture les 8 avril, 18 et 27 mai

Visite commentée chaque samedi à 15 h.

Fermeture les 8 avril, 18 et 27 mai.

Autour de l’exposition

Un film, deux livres, un colloque, un parcours jeunesse et une bande-son.

 

En partenariat avec Arts in the City ; L’Officiel des spectacles et magazine bretons.

www.bibliotheque.paris.fr

www.bibliothequeforney.wordpress.com

 

D’autres actualités à découvrir :

Bourdelle. La mémoire des objets

L’accrochage thématique « Bourdelle. La mémoire des objets » – déployé dans l’Aile Portzamparc – propose une immersion inédite dans l’art et la vie du sculpteur Antoine Bourdelle (1861-1929) à travers un dialogue entre ses œuvres et les objets personnels qui les ont inspirés.

Lire la suite »

Gardiens du Temps

Depuis le mois d’avril dernier jusqu’au 16 février 2025, le musée national des arts asiatiques-Guimet invite l’artiste plasticienne et designer Jiang Qiong Er, originaire de Shanghai, à dialoguer avec ce haut lieu des arts asiatiques à travers une œuvre inédite intitulée « Gardiens du Temps ».

Lire la suite »

Copyright© 2000 – 2022 BlackMap : le portail de toutes les cultures

Suivez-nous sur...